{"systempay":{"fname":"","lname":"","address":"","zip":"","city":"","country":"FR","email":"","prix":40}}

GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

📰   Actualités Au Parti socialiste

Que fait le Parti socialiste ?

Le 28 septembre, les militants socialistes sont appelés à voter une "feuille de route" sur la base d'un questionnaire dont aucune question ne traite des problèmes de fond, mais il est envisagé une convention sur les statuts avant le prochain congrès.

Cela amène, par exemple, des militants socialistes de la Loire à faire circuler un texte dans lequel on peut lire : "Est-ce à cause de nos statuts si le gouvernement a mené une politique qui s’est éloignée de notre programme, de nos valeurs, et des engagements du candidat F. Hollande ? (...) Sans débat de fond sur la ligne politique d’une direction responsable de la crise actuelle, il n’y aura pas de reconstruction réellement possible. Nous dénonçons cette opération et nous appelons les militants et à ne pas participer à la légitimation de cette démarche  en s’abstenant de voter".

Autre exemple, un appel de militants socialistes consultable sur France dynamique et solidaire vient d'être publié. Nous le reproduisons ci-dessous (Pour signer cet appel " ps.franceds@gmail.com)

Plus ça change, plus c’est pareil

Sans être négatif, donnons crédit à la nouvelle direction collégiale du Parti Socialiste de vouloir se lancer dans la refondation du parti. De septembre 2017 à mars 2018 sont prévus des consultations militantes, forum de refondations décentralisés et autres consultations. Ces bonnes intentions traduisent malheureusement un PS qui ne tire pas les conclusions de ses échecs consécutifs, se parle à lui-même et accentue, avec les mêmes méthodes, un entre-soi.

De combien de militants disposent aujourd’hui le PS ? Une question à vite évacuer tant la réponse reléguerait le PS à un insignifiant poids politique au vu de son histoire. Pour les rares militants encore présents, les actions de forme du PS ne leur parlent plus et ils sont, à l’évidence, dans l’attente… pour combien de temps ? Le malaise perdure.

Poser les bonnes questions et les bonnes priorités ?

  • Le Parti Socialiste souffre-t-il de ses statuts et règlements au point qu’on s’empresse dans l’urgence de les modifier /changer ?

  • Ou le Parti Socialiste souffre-t-il de l’absence de lignes directrices, de contenu, renouvellement et idées ?

En s’attachant à répondre sur ses statuts, le PS s’éloigne des priorités/urgences et de fait entérine son absence, déjà constaté, sur l’actualité nationale si importante et in fine ne compte plus pour les Français. Un acte manqué révélant une fuite des problématiques et débats nationaux dont le PS n’a manifestement rien à dire comme par exemple sur la Loi travail, la gestion de l’ouragan Irma et la question écologique, autant de sujets et bien d’autres encore structurant une pensée politique. Les choses peuvent-elles rester ainsi ?

Du fond, du fond, du fond

Il est urgent de parler du fond et avoir un vrai débat d’orientation. En juin 2017, le vote de confiance au gouvernement en a montré l’urgence, à défaut d’enlisement, de clarifier le positionnement politique des socialistes, leurs orientations et aspirations sociétales. Pour rappel « Trois élus du groupe Nouvelle Gauche, nouveau nom du groupe socialiste, ont voté pour la confiance. Les autres députés ont majoritairement décidé de ne pas s'exprimer. Alors que dans le même temps unanimité chez les 17 députés de la France insoumise : ils ont voté contre. »

Seul un congrès, conformément à nos statuts peut, enfin, faire avancer le Parti Socialiste sur le fond et lui permettre à nouveau d’être une alternative crédible.

Appel à la direction nationale

Une refondation basée sur de bonnes intentions sur lesquelles chacun ne pourra y donner que son aval sonne comme un écran de fumé masquant les stratégies sous-jacentes qui veulent priver le peu de militants restants d’un vrai débat sur le fond à travers un congrés comme le prévoit les règles statutaires : ainsi nous lançons un appel à la direction nationale.

Appel de militants

Militants socialistes, nous sommes surpris de ce qui émane de la « direction provisoire » nommée le 8 juillet et du «séminaire » organisé les 26 et 27 aout.

Si l’on comprend bien il s’agit de faire voter les militants le 28 septembre pour une « feuille de route » qui aurait pour fonction de changer les statuts du parti avant de tenir un prochain congrès politique. Un tel « congrès statutaire » aurait lieu en décembre et un congrès « politique » aurait lieu en février. Nul ne sait à quoi servirait cette « double détente » ? A quoi sert une telle usine à gaz ? A éviter le débat de fond ? A changer les termes, les règles, les modalités du débat de fond ? A supprimer le droit de déposer des motions et les élections à la proportionnelle ? Si c’est cela, c’est casser le parti sans débat. C’est pourtant de débat politique, de bilan et de perspectives politiques, d’orientation, dont nous avons besoin tous ensemble après le désastre électoral du printemps.

Nous en appelons au Bureau national, au Conseil national pour qu’ils engagent normalement la discussion le plus rapidement, pour qu’ils donnent le plus vite possible la parole aux militants selon les traditions et règles de notre parti.

La « feuille de route » doit prévoir l’élection d’un secrétaire national provisoire puisque l’actuel est démissionnaire. La « feuille de route » doit fixer la date du congrès national prévu par nos actuels statuts, les dates de dépôts des contributions et motions, les dates des votes, de façon à ce que, dans ce cadre statutaire, nous puissions parler analyse et orientation politique, pour reconstruire refonder notre parti.

Ouvrir à tous les niveaux, aux sympathisants, sections, fédération, notre parti dans un processus de débat ainsi conçu, à toutes et tous, a déjà été fait et est déjà possible avec nos actuels statuts. Cela ne fera que renforcer l’autorité militante, surtout populaire, dont nous avons cruellement besoin, des choix que nous ferons et des décisions que nous prendrons collectivement.

 France Dynamique et Solidaire

Ismaïla Wane - Sébastien Mounier

 

 

 

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 110.098 ms init : 21.679 ms render : 87.501 ms render:sql : 33.064 ms render:next cms:element : 14.577 ms render:image : 1.944 ms render:parseValue : 16.903 ms serialize : 924.11 µs