{"systempay":{"fname":"","lname":"","address_number":"","address1":"","address2":"","zip":"","city":"","country":"FR","email":""}}

GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

La lettre DS

En défense du rail et de tous les services publics

Unité et mobilisation

La journée de mobilisation sociale du 22 mars a été un succès. Conçue comme un premier pas tant à la SNCF que dans les services publics, elle appelle d’autres mobilisations. Cela commence le 3 avril avec les cheminots. Mais c’est l’ensemble des salariés, de la jeunesse et des retraités qui est concerné. Avec des services publics réduits, c’est toute la société et son équilibre qui est menacée.

L’enjeu pour Macron est clair. Il veut infliger une défaite tant aux fonctionnaires qu’aux cheminots pour imposer sa société post salariale.

Dans cette situation, l’appel de 12 organisations et courants politiques , dont la Gauche démocratique et sociale (GDS), à soutenir le mouvement social revêt une importance capitale. L’unité c’est à la fois un encouragement à la lutte et c’est aussi ouvrir la perspective d’autres solutions car une autre politique est possible.

Unité partout

La première déclaration unitaire, comme les suivantes ainsi que les initiatives prises au plan national doivent être démultipliées sur le terrain.

Les formes en sont multiples. Des délégations peuvent être organisées, comme à Paris Gare de Lyon le 30 mars, pour illustrer la solidarité concrète avec les cheminots dans les dépôts SNCF, les gares, dont les petites menacées par le plan Macron. Des déclarations communes dans la presse régionale peuvent être publiées.

Avec un travail de terrain, des réunions publiques, des meetings peuvent être organisés pour soutenir l’action des cheminots, défendre les services publics, proposer une alternative à la casse sociale. C'est ainsi que la gauche peut se reconstruire, avec le mouvement social.

Convaincre pour mobiliser

Le travail de conviction est essentiel. Avec des collectifs existants ou avec ceux à constituer, le lien avec les syndicats peut être organisé, des collectes de solidarité faites et un travail d’explication au plus près de la population pour défendre et améliorer les services publics. Le rail plutôt que la route, des postes partout, du personnel et des moyens pour l’éducation, les Ephad et les hôpitaux.

Nous avons besoin de plus de service public pour la transition écologique, contre la fraude fiscale, pour la santé, le logement, l’accès à l’eau et l’énergie …

Il n’y a pas une minute à perdre, notre engagement est décisif. L’heure est à la mobilisation partout.

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 84.145 ms init : 20.768 ms render : 62.588 ms render:sql : 17.806 ms render:next cms:element : 14.232 ms render:image : 2.004 ms render:parseValue : 13.574 ms serialize : 795.126 µs