GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

La lettre DS Une

En 2018, commencer à reconstruire la gauche

Le 14 juillet dernier, Macron ne voulait pas donner d’interview car la « pensée complexe » du président se prêterait  mal au jeu des questions-réponses avec des journalistes. Macron a préféré être interviewé de façon complaisante par Laurent Delahouse à la mi-décembre. Et pour les vœux, il s’est exprimé par une allocution classique et donc sans contradicteur. Le rapport de ce président avec la presse devient inquiétant : critique au vitriol contre le service public audiovisuel qui serait « une honte » mais apparition à une émission de Cyril Hanouna. Et le voilà qui propose aujourd’hui un projet de loi pour renforcer le contrôle de l’information.

Inquiétant, oui, mais aussi diversion si l’on oublie le cœur des contre-réformes que Macron met en œuvre. Sa principale mission reste bel et bien d’adapter la France au néo-libéralisme européen et mondial. Avec deux principaux axes : « assouplir » un modèle social français jugé trop protecteur (code du travail, protection sociale), et « alléger » les impôts des plus riches. C’est cela qui explique son acharnement pour un renforcement du contrôle des chômeurs, ses projets de réforme de l’assurance-chômage, mais aussi de l’apprentissage et de la formation (avec volonté affichée de les transférer au patronat).

Acceptation des réformes néo-libérales et du cadre européen actuel sont au cœur de la politique du gouvernement. Un tel projet rencontre de plus en plus de soutiens à droite. Alors que les partis classiques de la droite restent en crise, le bloc bourgeois (1) a malgré tout commencé à se recomposer autour de Macron. Et l’incapacité des dirigeants socialistes à s’opposer à Macron est flagrante tant ils sont en accord sur le fond avec sa vision « moderniste et réformatrice ».

Pour toutes celles et tous ceux pour qui le clivage droite-gauche demeure essentiel, pour qui la question sociale est au cœur d’une lutte des classes plus que jamais actuelle, il y a urgence à se rassembler afin de reconstituer le « bloc de gauche ». Reconstruire la gauche, c’est bien la tache de l’heure. Une tache considérable, mais incontournable. C’est avec cette volonté que les militant.es du réseau de la Gauche démocratique et sociale entendent aborder cette nouvelle année 2018. En participant tout d’abord au succès de la convention nationale du 20 janvier (2), et en prenant part à toutes les initiatives qui visent à reconstruire la gauche dont le salariat a tant besoin. Rassembler et unifier !

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 0 s init : 19.998 ms render : 989.823 ms render:sql : 717.645 ms render:next cms:element : 19.428 ms render:image : 3.101 ms render:parseValue : 63.603 ms serialize : 861.168 µs