{"systempay":{"fname":"","lname":"","address":"","zip":"","city":"","country":"FR","email":""}}

GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

Gauche Démocratique & Sociale

Contre Macron : social au coeur et unité de la gauche

La Gauche démocratique et sociale (GDS) et son développement ont été actés ce week-end.

A la suite de la réunion nationale de l’appel  « Reconstruire la gauche, » qui s’est tenue le samedi 20 janvier, un Conseil National de la Gauche démocratique et sociale (GDS) de 45 membres issus des différentes régions s’est tenu dimanche 21 janvier.

La stratégie du réseau GDS c’est de tout mettre en œuvre pour battre la politique de Macron.

La  stratégie du réseau GDS c’est de rassembler la Gauche sociale, écologiste, démocratique, féministe.  La proposition est faite à toutes les forces de gauche de mener des campagnes ensemble, de développer des actions communes, de constituer un comité de liaison permanent pour travailler à une alternative majoritaire. Des rencontres seront proposées rapidement …

Le social est au cœur de l’engagement de GDS. 

Augmenter les salaires, les retraites, reconstruire le Code du travail, donner un revenu à la jeunesse et baisser les dividendes, réduire la durée du travail, voilà l’urgence.

La répartition des richesses est la clé avec le débat sur la création des biens et services utiles socialement à une transition écologique.

Combattre la captation des richesses, la fraude fiscale de quelques grands groupes et milliardaires, les « 600 milliards qui manquent à la France » est capital.

GDS milite pour un changement global pour une VI° République sociale, démocratique, parlementaire, laïque, écologique, féministe, internationaliste, pacifique.

La « rupture conventionnelle collective », nouvelle forme de mises au chômage  par turn-over et tri des salariés sans véritable contrôle ni syndical ni public, chez Peugeot par exemple, concentre le mépris pour l’emploi des grandes entreprises. Les milliards de bénéfices contre l’intérêt général des salariés et contre celui des consommateurs et de l’environnement.

Le scandale Lactalis est un autre exemple qui concentre les principales questions à poser et résoudre. Le secret des affaires et des dirigeants milliardaires, les conditions de travail des salariés, les petits producteurs écrasés, les consommateurs trompés.

Le social au cœur, c’est prendre en compte toutes ces dimensions, l’emploi et un salaire pour tous d’abord, la santé, l’éducation, l’environnement, une alimentation saine et de qualité. C’est le social, l’écologie, la démocratie.

GDS est partie prenante des luttes sociales et a ouvert aussi le chantier des futures échéances électorales avec la volonté d’y participer :

-          Pour une liste unique de la gauche et des écologistes aux européennes avec toutes celles et tous ceux qui rejettent la construction d’une Europe technocratique, austéritaire. Contre l’Europe du dumping social, des travailleurs détachés, du glyphosate et d’une BCE qui déverse des milliards d’euros sans les flécher vers la satisfaction des besoins sociaux, d’un smic européen, de la transition écologique, du développement des services publics.

-          Pour des listes uniques de la gauche aux municipales, car il est certain que c’est le chemin de la reconquête et sans unité ce sera impossible.

Avec un réseau national de 15 000 soutiens, une revue (Démocratie & Socialisme) diffusée à 4000 exemplaires dans 70 départements, GDS appelle celles et ceux qui se reconnaissent dans ces combats à adhérer, à travailler ensemble, à se rencontrer localement.

GDS engage une campagne de réunions partout de février à avril-mai. Une initiative pour les 50 ans de mai 68, le mai 68 social, celui de la grève généralisée sera le point d’orgue de ces 3 mois d’activité en se tournant vers l’avenir : le social au coeur et l’unité de la gauche comme cap.

 La Gauche démocratique et sociale (GDS)  regroupe des militants qui veulent reconstruire la gauche et son unité de combat, dans et hors des partis existants, celles et ceux qui ont rompu récemment ou de plus longue date avec le Parti socialiste, des militants qui restent engagés en son sein et d’autres engagés à Génération.s ou dans des groupes d’action de la France Insoumise. GDS accepte la double appartenance. Les textes discutés et adoptés à la conférence du 20 janvier avec le réseau « Reconstruire la Gauche » seront diffusés à nos 130 000 contacts.

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 124.076 ms init : 21.295 ms render : 101.299 ms render:sql : 23.256 ms render:next cms:element : 26.615 ms render:image : 2.655 ms render:parseValue : 28.424 ms serialize : 1.492 ms