{"systempay":{"fname":"","lname":"","address":"","zip":"","city":"","country":"FR","email":"","prix":40}}

GAUCHE DÉMOCRATIQUE & SOCIALE

Féminisme

8 Mars 2019 : sur tous les fronts, des femmes !

Luttes contre les violences sexuelles et sexistes, combat pour le climat, gilets jaunes ... les femmes sont présentes sur tous les fronts des combats pour l’égalité et la justice, en France et dans le monde.

#Me Too  et le succès des manifestations du 24 novembre de #Nous Toutes contre les violences faites aux femmes ont permis qu’enfin, la honte commence à changer de camp.

En France, la mobilisation des gilets jaunes a permis de faire sortir de l’ombre la situation des femmes pourtant si nombreuses qui se débattent avec un seul salaire trop faible pour faire vivre correctement la famille dont elles ont seules la charge ; la situation de ces femmes qui ont la responsabilité de prendre soin des autres pour un salaire de misère et des conditions de travail épuisantes ; la situation de ces retraitées dont les retraites sont encore de 42% inférieures à celles des hommes et encore amputée par l’augmentation de la

Macron a annoncé en début de mandat qu’il faisait de l’égalité femmes/hommes une grande cause nationale.  Loin s’en faut !

- la loi El Khomri et les ordonnances Pénicaud ont touché encore plus durement les femmes : en limitant les cadres protecteurs on fragilise automatiquement ceux/celles  qui sont les moins protégé.e.s , les femmes y sont majoritaires. L’inversion de la hiérarchie des normes renvoie à l’entreprise la définition de nombreux droits, et notamment les droits familiaux. La disparition des CHSCT ôte un outil de protection notamment contre le harcèlement sexuel. L’assouplissement des clauses de mobilité a également pénalisé les femmes. Tout cela avec un affaiblissement des outils d’analyse

- le gouvernement a fermé la porte à une directive européenne d’ amélioration du congé parental

- Macron prépare sa réforme des retraites par points dont on sait qu’elle pénalisera les femmes ...

En faisant reculer touts les droits sociaux, Macron fait nettement reculer les droits des femmes. Et Marlène Schiappa a beau se démener sur les plateaux télé, elle ne peut masquer cette réalité.

Oui, la question sociale sera au cœur de ce 8 MARS 2019 !

Partout en France les femmes et les féministes manifesteront derrière le mot d’ordre

8 MAR S- 15H40 – grève féministe !

15H40, c’est l’heure à partir de laquelle le travail des femmes devient « gratuit » comparé à celui des hommes.  Le salaire des femmes étant toujours inférieur de 28% à celui des hommes !

Ce 8 MARS 2019 sera aussi un temps fort de la solidarité internationale notamment en soutien aux femmes brésiliennes qui ont vu la victoire de Bolsanaro violemment  hostile aux droits des femmes, que ce soit sur l’égalité salariale ou le droit à l’avortement, mais aussi en solidarité avec Argentines qui se battent pour le droit à l’avortement, et toutes les femmes du monde...

Un 8 mars « Pour dire que nous exigeons nos droits. Pour exiger que notre travail soit reconnu et rémunéré. Pour imposer la fin des violences et garantir nos libertés de choix. Pour gagner l’égalité. Pour faire entendre nos revendications à nos employeurs et au gouvernement. » (Appel à retrouver sur : https://8mars15h40.fr)

Nous en serons !

*... nul doute d’ailleurs que cette parole libérée a permis de libérer celle des victimes, garçons ou filles,  d’hommes d’Eglise, mettant à nu la grande mascarade pour ne pas dire la grande perversité  des discours de l’Eglise catholique adressé en particulier aux femmes-sur la sexualité (et la  procréation ).

La revue papier

Les Vidéos

En voir plus…
Timers : total : 375.324 ms init : 21.954 ms render : 352.522 ms render:sql : 261.208 ms render:next cms:element : 19.181 ms render:image : 3.015 ms render:parseValue : 39.862 ms serialize : 860.929 µs